Développement personnel

TED Talks : ou comment j’ai ressenti le poids de mes peurs et celui de mon égo

Le 4 avril 2019, un de mes rêves s’est réalisé : assister à un TED Talks. J’ai toujours voulu y assister et mieux encore, devenir speaker. Du coup, quand j’ai vu l’occasion se présenter lors de mon PVT – permis vacances travail – à Sydney seulement quelques jours après mon arrivée, je n’ai pas hésité bien longtemps. Surtout que j’avais pour habitude de regarder ces Talks depuis mon smartphone. Bref, deux-trois clics et hop, j’avais mon ticket. Jusque-là tout va bien. Quelques jours avant l’événement nous avons reçu un mail de l’organisation du Ted Talk Youth 2019 et ils nous proposaient de préparer un pitch de 30 secondes sur le thème du changement/transformation. L’aubaine !!  J’ai pris cela très au sérieux, j’ai écrit mon texte et je me suis vraiment entraînée la veille devant mon miroir.

Bien entendu, le jour J j’étais au taquet, j’avais envoyé mon texte par mail et j’espérais être sélectionnée. Juste avant la pause du déjeuner, le présentateur a demandé à celles et ceux qui souhaitent partager leurs idées de se présenter au staff à la sortie. Rien de plus simple me direz-vous. Sauf qu’une pause pipi, une rencontre pendant la pause et aussi une peur inconsciente ont fait que je ne me suis pas présentée. Je sais, c’est très bête. 

Du coup, quand les Talks ont repris et que les 7 participants ont pris la parole, j’étais là fois impressionnée, conquise par leurs prestations mais j’étais aussi dégoutée et déçue de moi-même.. Et le pire dans tout ça est que je n’ai pas été freinée par les organisateurs ou d’autres participants, mais par moi-même, simplement par moi-même. J’étais en colère contre moi car j’ai perdu de vue mon objectif. Sur le moment je n’ai pas été en mesure d’aller au-delà de cette peur de ne pas être à la hauteur et de ne pas être capable de réaliser ce rêve.

Moralité : c’est génial de vouloir partager et véhiculer un message qui pourra aider les autres, mais la 1ère étape c’est avant tout de l’appliquer à soi-même. C’était ma leçon du jour.

Au départ c’était dur à digérer mais avec le recul, je me dis que chaque chose arrive pour une raison. Comme l’as dit bien dit Nelson Mandela : Je ne perds jamais; soit je gagne soit, j’apprends. Évidemment je suis déjà très reconnaissante d’avoir pu participer à cet événement. D’ailleurs j’ai su faire preuve d’assertivité car j’ai osé demandé à ma boss un jour off et à l’obtenir alors que je venais à peine de commencer mon nouveau boulot. Et puis dans le fond j’avais atteint mon objectif qui était – dans un premier temps – de préparer un TED Talks.

Mais je sais que lorsqu’une prochaine occasion se présentera – car je sais qu’il y en aura d’autres – je viserai plus haut et je ne flancherai pas.

Pour les curieux, voici le texte que j’avais préparé :

“ TEDx inspire me to put my words into actions, to overcome my fears, to be brave, to challenge myself every single day, to reveal to the world who I am, AND to take the full responsibility of my actions and I know that I am not alone through this process. So now, I just need to : follow my heart, listen to my intuition, make my own choices, my own decisions, and even if it scary for me, to build my own company”